Mozart-Brain-Lab fr > Recherches/Documentation

Recherche et développement

Chez MBL on ne connaît pas de répit dans la thérapie

 

Fidèle à la citation “Qui n’avance pas, recule”, l’équipe  MBL ne se repose pas sur ses lauriers mais se dévoue à la recherche, essaie et s’efforce d’améliorer tous les domaines de la thérapie.  Un pas important au niveau du développement est sans nul doute le «Mozart Brain Activator», successeur de la légendaire «Oreille Electronique» du Prof. Tomatis.  Mais, chez MBL, d’autres domaines sont également continuellement améliorés, tels que les enregistrements des sons pour l’application de la thérapie.
 
Et on fait de la recherche : dans une étude publiée dans le Journal of Neurotherapy,  les résultats de l’APP ont été prouvés par une analyse avec Brain Mapping.  En 2010, MBL publiait ensemble avec Carmela Stillitano d’Italie une étude dans laquelle la thérapeute, formée par  MBL, prouve que la voix d’une personne-test s’est beaucoup améliorée après 14 jours de traitement intensif et continu avec le Mozart Brain Activator.   Dans cette même période, les résultats du traitement ont été prouvés de manière visuelle :  des images correspondant à l’évolution auditive sont apparues pendant le traitement.  Actuellement, Jozef Vervoort et son équipe se consacrent à une étude fondamentale concernant les conséquences possibles de troubles psychiques ou physiques de la mère pendant la grossesse et la naissance.  A l’aide d’un questionnaire il est possible d’établir un lien entre les troubles d’apprentissage, de développement et de comportement, et la grossesse et la naissance.
 
« L’Oreille Electronique » est au centre de la thérapie. Des filtres spéciaux changent l’information des sons et permettent un traitement d’écoute adapté pour l’oreille plus faible. Les muscles de l’oreille moyenne sont entraînés afin que celle-ci apprenne à s’adapter spontanément et automatiquement à la source sonore.  Les hémisphères cérébraux droit et gauche sont sollicités individuellement, alors que, simultanément, l’oreille droite est éduquée à devenir l’oreille de contrôle.
 
Les supports sonores sont la musique de Mozart (d’où la notion de ‘thérapie Mozart’), des chants grégoriens et des textes lus par la mère biologique.
 
La première Oreille Electronique a été développée à Paris, par le Professeur Tomatis et son équipe.  Mozart-Brain-Lab à Saint-Trond  a continué son développement et depuis l’été 2002, le nouveau «Mozart Brain Activator » est utilisé dans la thérapie.  Aujourd’hui les principales sources sonores proviennent de supports musicaux numériques en haute résolution de 48 MHz et ayant une dynamique de 24 bits.