Les Trois Lois de Tomatis

L'oreille influence la qualité sonore de la voix. Telle est la conclusion du professeur Alfred Tomatis, médecin ORL parisien (1920 -2001). Deux domaines d’observation complètement différents l’ont incité à s'engager à fond dans ce sujet :
 
  • Dès les années 1940, Tomatis enregistre les courbes de seuil auditif des mécaniciens de l'Aéronavale Française (SFECMAS) exposés au bruit intense des moteurs d'avions à réaction. Outre les problèmes d'audition, il remarque également une insuffisance dans le timbre et l'expression vocale. 
  • Les chanteurs d'opéra qui viennent le consulter ont été également exposés à des niveaux sonores élevés, soit de leur propre voix, soit de l'orchestre qui les accompagne, et ont également des problèmes vocaux. 
Tomatis commence alors une série d’expérimentations, examinant en détail la relation entre l’oreille et la voix. Ses conclusions, confirmées en 1957 par Raoul Housson, ont été scientifiquement reconnues par l'Université de la Sorbonne. Il les nomme "Les trois lois de Tomatis."